Bienvenue

Mes autres sites :

EDUPHILOSOCIO
https://sites.google.com/site/eduphilosocio/
DÉBUTS EN ENSEIGNEMENT
https://sites.google.com/site/debutsenenseignement/

Pour me rejoindre : Stemar63@gmail.com

samedi 22 janvier 2011

La relation pédagogique

La relation pédagogique en contexte scolaire se conjugue avant tout au pluriel : un enseignant mais plusieurs élèves ! Cela, on a tendance parfois à l'oublier.

La relation pédagogique implique un rapport de pouvoir. Celui-ci est inévitable car, en classe, un professeur cherche à faire apprendre à des élèves et cet apprentissage n’est possible que si ces derniers reconnaissent une forme quelconque d'autorité à l'enseignant.

La relation pédagogique pose aussi la question de l’autonomie de l’élève. Cette question renvoie à des enjeux sociaux tels que : la représentation de l’apprentissage, celle du maître, celle de l’élève, les finalités de l’éducation, la conception de la société, les pouvoirs des divers acteurs sociaux qui participent à la définition de la «chose éducative».

La question de la relation pédagogique fait bien ressortir la complexité du travail enseignant en ce sens qu’elle en souligne les différentes dimensions en tension : cognitives, relationnelles, affectives, symboliques, normatives, etc.

La problématique de la relation pédagogique est, en définitive, moins une question épistémique qu’une question axiologique, stratégique et éthique.

Je suggère de lire :

BRIEF, JEAN-CLAUDE ET MORIN, JOCELYNE (2001). COMRPENDRE L’ÉDUCATION. RÉFLEXION CRITIQUE SUR L’ÉDUCATION. MONTRÉAL : LOGIQUES.

DROUIN-HANS, ANNE-MARIE (1998). L’ÉDUCATION UNE QUESTION PHILOSOPHIQUE. PARIS : ANTHROPOS.

HANNOUN, HUBERT (1996). LES PARIS DE L’ÉDUCATION. PARIS : PUF.

REBOUL, OLIVIER (1992). LES VALEURS DE L’ÉDUCATION. PARIS : PUF.

ZAKHARTCHOUK, JEAN-MICHEL (1999). L’ENSEIGNANT, UN PASSEUR CULTUREL. PARIS :ESF.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire