Bienvenue

Mes autres sites :

EDUPHILOSOCIO
https://sites.google.com/site/eduphilosocio/
DÉBUTS EN ENSEIGNEMENT
https://sites.google.com/site/debutsenenseignement/

Pour me rejoindre : Stemar63@gmail.com

vendredi 21 janvier 2011

Quelques extraits d'un ouvrage du philosophe Bertrand Vergely

Bien qu'en France - encore plus qu'au Québec - les débats entre «pédagogues» et «philosophes» ont conduit à des positions caricaturales (de part et d'autre) où tout ce que dit l'adversaire est nécessairement mauvais de sorte qu'il est mal venu de se référer au camp opposé, je me permets ici - moi, professeur en sciences de l'éducation - de proposer quelques citations d'un ouvrage sur l'école du philosophe Bertrand Vergely. En effet, certains de ses propos, il me semble, ne sont pas sans intérêt. Cet auteur, il faut bien le lire, possède l'art de la formule concise et «parlante».

«Pour que le savoir vive, il faut une éthique du savoir». (p. 43)

«Constatons-le : l’école du profit fait rarement le profit de l’école». (p. 45)

«On ne décide pas d’avoir une idée. On là». (p. 115)

L’effort comporte 3 caractères :
a) la force;
b) la tentative;
c) la gloire.

(voir p. 148-150)

«Le fait d’essayer a fait surgir une force qui a donné la force d’essayer». (p. 150)

«Sagesse et savoir au sens de ne pas être ignorant vont de pair». (p. 162)

«La modernité est toujours le dynamisme d’une présence revisitée de l’intérieur et non le rejet brutal de ce qui a été. D’où l’importance de la tradition pour supporter la modernité». (p. 205)

«On serait plus moderne si l’on avait d’avantage le sens de la tradition». (p. 206)

«Aller à l’école, c’est arrêter de s’imaginer savoir. Et, pour cela, c’est se mettre à écouter ce qui se dit et ce que l’on dit soi-même». (p. 210)

«Le sens désigne deux choses : la finalité et la signification. Le sens comme finalité renvoie à un but fixé à l’avance. Le sens comme signification renvoie au fait de traduire une langue dans une autre. Le fait de suivre un but permet de se diriger. Celui de traduire, de comprendre. Dans les deux, on retrouve une même inspiration : celle consistant à ne pas errer». (p. 212)

RÉFÉRENCE :
Vergely, Bertrand (2000). Pour une école du savoir. Paris : Milan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire