Bienvenue

Mes autres sites :

EDUPHILOSOCIO
https://sites.google.com/site/eduphilosocio/
DÉBUTS EN ENSEIGNEMENT
https://sites.google.com/site/debutsenenseignement/

Pour me rejoindre : Stemar63@gmail.com

mardi 31 décembre 2013

Pour ceux que l'histoire de l'éducation dans l'Antiquité intéressent

Henri-Irénée Marrou (1904-1977), historien français.
  • Marrou, H.-I. (1981). Histoire de l’éducation dans l’Antiquité. Tome 1 Le monde Grec. Paris: Seuil. 1ère édition parue en 1947.
  • Marrou, H.-I. (1981). Histoire de l’éducation dans l’Antiquité. Tome 2 Le monde romain. Paris : Seuil. 1ère édition parue en 1947.

lundi 30 décembre 2013

Questionnement

Dans toute pensée, ce qui importe vraiment ce ne sont pas les affirmations, ce sont les questionnements.

Parole

Une parole qui n'incite pas au dialogue est une parole totalitaire.

Responsabilité

L'être humain a le pouvoir de faire le mal comme de faire le bien. Il a la possibilité de créer de l'horreur comme de créer de la beauté. Immense responsabilité dont nous ne mesurons pas toujours la gravité.

dimanche 29 décembre 2013

Des choses difficiles mais nécessaires

Donner plutôt que prendre, partager plutôt que s'accaparer, fraterniser plutôt que rivaliser, autant de mouvements si difficiles à faire pour l'humain, autant de gestes essentiels à notre humanité.

samedi 28 décembre 2013

Biographie intéressante

Bien que relevant d'un genre mineur dans la production des livres d'histoire, j'ai toujours aimé fréquenter des biographies de personnages hors du commun, intellectuels, savants, artistes, politiciens. Lorsque ces biographies sont bien faites et ne sont pas de simples chants de louages à la gloire de l'illustre, ils sont pour moi vraiment captivantes. À cet égard, je recommande la lecture de la biographie que François Bédarida a consacré au célèbre homme politique britannique Winston Churchill.

Bédarida, F. (1999). Churchill. Paris : Fayard.

vendredi 27 décembre 2013

jeudi 26 décembre 2013

Lâchetés

Il faut parfois bien du courage pour s'avouer à nous-même nos lâchetés.

mercredi 25 décembre 2013

Crépuscule

Combien de temps ce qui nous reste de démocratie survivra-t-il aux assauts du fascisme financier ?

mardi 24 décembre 2013

Miracle

Les vrais miracles c'est lorsque l'être humain réussit à s'élever au dessus de lui-même.

lundi 23 décembre 2013

Rencontres

Sur le chemin de la vie, on rencontre plus souvent des êtres infatués d'eux-mêmes que des humbles et des modestes. Dommage !

Un livre

Chaque livre est un ensorcellement renouvelé.

dimanche 22 décembre 2013

Des savants ?

Le savoir de l'humanité est si immense et nous dépasse tellement que je ne comprendrai jamais ceux qui ont la prétention de se croire savants.

Les vrais grands

Dans l'histoire de l'humanité, une constance, les vrais grands ne sont pas les marchands et les financiers.

Courage

Il faut bien du courage pour ne pas suivre les idées reçues et ne pas crier avec la meute.

Opinion fondée

De nos jours, avoir une opinion fondée est devenue une rareté.

lundi 16 décembre 2013

Récit et tradition

Si un récit puise nécessairement à une tradition, il est aussi reprise transformatrice de cette tradition.

Héritiers

Nous sommes tous des héritiers culturels.

Compréhension

Comprendre ce n'est pas refléter un monde existant devant soi.

Interprétation et connaissances

Toute interprétation repose sur une réserve de connaissances. Toute réserve de connaissances repose sur une tradition.

vendredi 13 décembre 2013

Sur le désarroi contemporain

Lire le journaliste et essayiste français Jean-Claude Guillebaud :


  • Guillebaud, J.-C. (2013). Voulons-nous d’un monde désincarné? Promesses et menaces de la cuberculture. Montréal : Fides. Collection Les conférences du centre culturel chrétien de Montréal.
  • Guillebaud, J.-C. (2012). Une autre vie est possible. Comment retrouver l’espérance. Paris : L’iconoclaste.
  • Guillebaud, J.-C. (2008). Le commencement d’un monde. Paris : Seuil.
  • Guillebaud, J.-C. (2007). Comment je suis redevenu chrétien. Paris : Albin Michel.
  • Guillebaud, J.-C. (2005). La force de conviction. Paris : Seuil.
  • Guillebaud, J.-C. (2004). L’homme est-il en voie de disparition ? Montréal : Fides.
  • Guillebaud, J.-C. (2003). Le goût de l’avenir. Paris : Seuil.
  • Guillebaud, J.-C. (2001). Le principe d'humanité. Paris : Seuil.
  • Guillebaud, J.-C. (1999). La refondation du monde. Paris : Seuil.
  • Guillebaud, J.-C. (1998). La tyrannie du plaisir. Paris : Seuil.

jeudi 12 décembre 2013

lundi 9 décembre 2013

Épitaphes

Les grands financiers se paient des épitaphes à la hauteur de leur fortune pas de leur mérite.

Décadence

Bien des parallèles peuvent être faits entre la corruption et la vénalité de nos élites et les comportements des élites des grands empires disparus. Les empires décadents ont des élites décadentes.

Désir de durer

Seul le désir de durer peut sauver les nations de l'effondrement.

Trésor en danger

La démocratie est un trésor précieux mais fragile. Quand on le laisse aux mains de brigands, ce trésor s'épuise et disparaît.

samedi 7 décembre 2013

Capacité de production

Nous produisons l'exclusion et la pauvreté. Nous pourrions choisir de produire la solidarité et le partage. Notre éthique n'est tout simplement pas à la hauteur de notre capacité de production.

Rêves brisés

Nos rêves se brisent sur le dur béton de la réalité.

Évolution ?

Il fut des époques où la valeur suprême était le courage, la loyauté, l'honneur ou encore le respect des traditions. Aujourd'hui, la valeur suprême c'est la cupidité. Avons-nous évolués ?

L'hypocrisie

Avec le décès de Nelson Mandela, se joue à nouveau le grand cirque hypocrite des dirigeants de nos États.

vendredi 6 décembre 2013

Absence de maîtrise

Savoir tirer des leçons du passé : un art que nous ne semblons jamais maîtriser.

Les grands

Bien des grands seraient vraiment grands s'ils ne ne croyaient pas si grands.

Sottise

La sottise n'est pas le privilège des ignorants.

Bêtise

L'être humain : cet étrange animal au cerveau si puissant mais qui, souvent, est plus bête que le plus humble des animaux.

Complicité meurtrière

Chaque jour le capitalisme tue avec la complicité de notre indifférence.

Mauvaise pensée

Le jugement hâtif est à la pensée ce que le fast food est à la gastronomie.

Leçon de l'histoire

Nous avons encore beaucoup à apprendre de la sagesse des grandes écoles philosophiques antiques que furent le platonisme, l'aristotélisme , l'épicurisme et le stoïcisme.