Bienvenue

Mes autres sites :

EDUPHILOSOCIO
https://sites.google.com/site/eduphilosocio/
DÉBUTS EN ENSEIGNEMENT
https://sites.google.com/site/debutsenenseignement/

Pour me rejoindre : Stemar63@gmail.com

dimanche 30 novembre 2014

Savoir d'expérience

Appuyer sa pratique professionnelle sur le seul savoir d'expérience, c'est toujours courir le risque de reproduire de mauvaises manières de faire sans même s'en rendre compte. En matière de pratique professionnelle, une réflexion basée sur des recherches sérieuses et des données probantes est absolument essentielle.

Virage financier

Le virage financier du capitalisme n'est pas une pathologie, c'est une évolution logique de ce système. Il ne suffit donc pas de critiquer la dérive financière, il faut aussi combattre la logique capitaliste. D'autres logiques sont possibles sans nier la liberté d'entreprendre.

samedi 29 novembre 2014

Fatalité

La croyance en la fatalité est un allié objectif des exploiteurs.

mercredi 26 novembre 2014

Violence

La violence, c'est ce qu'utilise un régime politique quand il ne sait plus duper le peuple.

Ignorance

L'ignorance pave la voie à la brutalité.

Les rapports théorie et pratique en éducation

Le projet de constituer une science de l’éducation, c’est-à-dire une pédagogie scientifique de type « applicationniste » et garante du succès de l’action éducative s’est considérablement refroidi dans les années 80 et surtout 90 (mais, notons-le, le rêve demeure encore vivant chez certains). Un bon nombre de chercheurs en éducation ont de plus en plus douté de la pertinence du modèle de la rationalité scientifique et technique pour rendre compte de la compétence professionnelle des enseignants en contexte d’action et de leur capacité à faire face à des situations problématiques marquées par la complexité, l’incertitude et le conflit de valeurs. En fait, on a peu à peu pris conscience qu'on ne pouvait tirer directement des théories scientifiques de l’apprentissage ou du développement de l’enfant des prescriptions pédagogiques, des buts et des finalités d’éducation. En effet, la science, on l’oublie trop souvent, est impuissante à prescrire l’action. Ainsi, le rapport descriptif/prescriptif est l’un des cas de figure que nous devons garder à l’esprit lorsque nous nous engageons dans une réflexion sur les rapports théorie et pratique en éducation. 

Ce que le dialogue implique

Le dialogue implique de faire siennes un certain nombre de positions :
  •   il implique un certain rapport au savoir comme toujours à parfaire;
  •   il implique également un certain rapport à Soi comme sujet faillible;
  •   il implique aussi un certain rapport à Autrui en tant que sujet méritant le respect;
  • il implique donc l’adhésion à  une certaine éthique de la discussion.

Définition du dialogue

Le dialogue peut se définir comme une rencontre, une rencontre qui comporte les dimensions suivantes :
Une finalité : le dialogue est au service d’un souci orienté par l’intérêt de connaissance.
Une épistémologie : le discours d’autrui est porteur de sens non seulement pour lui mais aussi pour moi.
 Une éthique : autrui est un interlocuteur valable et ma connaissance est faillible.

lundi 24 novembre 2014

Extrait du Traité politique de Spinoza

Un État où les sujets ne prennent pas les armes par ce seul motif que la crainte les paralyse, tout ce qu’on en peut dire, c’est qu’il n’a pas la guerre, mais non pas qu’il ait la paix. Car la paix, ce n’est pas l’absence de guerre ; c’est la vertu qui naît de la vigueur de l’âme, et la véritable obéissance est une volonté constante d’exécuter tout ce qui doit être fait d’après la loi commune de l’État. Aussi bien une société où la paix n’a d’autre base que l’inertie des sujets, lesquels se laissent conduire comme un troupeau et ne sont exercés qu’à l’esclavage, ce n’est plus une société, c’est une solitude.

Baruch Spinoza
(philosophe né le 24 novembre 1632 à Amsterdam, décédé le 21 février 1677 à La Haye)

Traité politique,  chapitre V.

dimanche 23 novembre 2014

samedi 22 novembre 2014

Réfléchir sur notre histoire

Pour réfléchir sur l'histoire du Québec, ceux qui l'ont fait et ceux qui l'ont écrit :

Éric Bédard (2011). Recours aux sources. Essais sur notre rapport au passé. Montréal : Boréal.

Avoir de la culture

Avoir de la culture, avant d'être un contenu de connaissances, c'est être capable de prendre distance, être capable d'aller au-delà du vécu immédiat. Bien entendu, cette capacité ne se fait pas sans un corpus de connaissances (qu'il ne faut pas confondre avec un amas d'informations). Avoir de la culture c'est posséder une certaine manière d'entrer en relation avec le monde.

vendredi 21 novembre 2014

Démocratiquement tyrans

Dans notre système parlementaire, nos représentants obtiennent démocratiquement le mandat de se comporter en tyrans pendant quatre ans.

jeudi 20 novembre 2014

Inculture

Ceux qui dénoncent l'inculture des autres considèrent toujours qu'être cultivé c'est posséder les connaissances qu'eux possèdent.

Idéal exigeant

La démocratie est un idéal exigeant, bien peu de nos dirigeants s'en montrent dignes !

mardi 18 novembre 2014

Sciences morales

Qu'elles le veulent ou non, les sciences humaines et sociales sont des sciences morales. Elles semblent l'avoir oublié.

Tyrannie

Les puissances de l'argent aidées de leurs laquais, les gouvernements, nous imposent un monde où l'être humain est une ressource ou une nuisance, un monde où les libertés sont respectées si elles ne dérangent pas l'ordre établi, une tyrannie habillée des habits des droits de l'Homme.

Libertés individuelles

Les libertés individuelles sont partout menacées...et nous réagissons si peu!

samedi 15 novembre 2014

Des repères

Entre les mensonges de la droite et l'impuissance de la gauche, nous cherchons des repères.

Abyssale bêtise

L'abyssale bêtise des bonimenteurs de tout poil est à pleurer de désespoir. Et, ils occupent presque tout l'espace médiatique. Abrutissement programmé !

Chronique d'un suicide annoncé

Le Québec se suicide à petit feu (si petit que cela ?)...triste spectacle.

mercredi 12 novembre 2014

Être de nulle part

La globalisation nous veut de nulle part pour mieux nous traiter en objet.

Société

Une société qui refuse d'assumer son passé est une société qui ruine son avenir.

mardi 11 novembre 2014

Tour d'horizon de la pensée de Michel Meyer

Philosophe mondialement connu, Michel Meyer est le père de la problématologie (philosophie du questionnement) qui fait de l'interrogativité le principe fondamental qui devrait gouverner tant la philosophie que la science. 

Le petit ouvrage (100 pages) d'Angèle Kremer-Marietti (elle-même philosophe) présente la pensée de Meyer. Livre court et très dense, sa lecture n'est pas facile mais il a le mérite de permettre un tour d'horizon de la problématologie. 

Toutefois, on aurait souhaité que l'auteure prenne une certaine distance critique fasse à l'oeuvre du grand philosophe de l'Université de libre de Bruxelles. Nous avons droit ici à une véritable apologie. 

Référence:
Kremer-Marietti, A. (2008). Michel Meyer et la problématologie. Bruxelles : Éditions de l’Université de Bruxelles.

lundi 10 novembre 2014

L’acquisition et la consolidation des savoirs et des compétences en enseignement

L’acquisition et la consolidation des savoirs et des compétences sont favorisées :

Sur la plan de la formation:

Une approche programme

Un accompagnement au transfert des apprentissages faits dans le cadre de la formation
initiale (incluant les stages)

Une reconnaissance symbolique positive de la formation

Sur le plan des pratiques enseignantes:

Une pratique réflexive individuelle

Une pratique réflexive entre pairs

Sur le plan des dispositifs au travail:


Des formations continues ciblées

Des programmes d’accompagnement en début de carrière

Sur le plan des attitudes de l’enseignant:

Un investissement professionnel

Une posture d’apprentissage

Le deuil de l’omniscience

dimanche 9 novembre 2014

Prudence

La prudence au sens d'Aristote, beau concept qui invite non pas à la frilosité mais à l'étude attentive, à l'examen approfondi des phénomènes. Un idée que nous respectons bien peu en ce monde de vitesse et de superficialité.

Pour se familiariser avec ce concept :
Aubenque, Pierre (2002). La prudence chez Aristote. Paris : PUF. Première édition parue en 1963.

vendredi 7 novembre 2014

Le jugement et son ennemi

Le jugement ne s'apprend pas comme tel. Il s’affine par son exercice. En ce sens, il a besoin d’occasion pour s’exercer. C’est dire que l’idée préconçue (ou préjugé) est son ennemi car, celle-ci coupe cours au jugement en dispensant le sujet d’analyser les choses et les événements en profondeur par l’exercice de la raison. 

Criticisme

Terme qui qualifie la position d'Emmanuel Kant, grand philosophe allemand:
Chez lui, la critique c’est l’examen des pouvoirs de la raison, des conditions de possibilité
de la connaissance.  
Il s'agit d'étendre les pouvoirs de la raison pour analyser la raison elle-même. 
Pour Kant, ce sont les objets qui se règlent sur la raison et non l’inverse.
Il n’y a donc d’objet que par le pouvoir de la connaissance humaine.

Le questionnement

Le questionnement est au fondement de la compréhension. Sans question pas de compréhension!

jeudi 6 novembre 2014

Philosophie et science : deux agendas différents

«La philosophie s'occupe des questions, tandis que la science, vise à accumuler des réponses. Cela laisse place à un double répondre, le problématologique qui dit les questions, et c'est la philosophie qui s'en empare, et l'apocritique, qui dit les réponses.»

(Michel Meyer, 2012)

Référence :
Meyer, M. (2012). Qu’est-ce que le refoulement ? Paris : Éditions de l’Herne. p. 110.

mercredi 5 novembre 2014

Un message pertinent

Que l'on soit croyant ou non, dans ce monde qui s'ensauvage de jour en jour, le message chrétien est plus pertinent que jamais !

Hypocrisie

Descartes a dit «le bon sens est la chose du monde la mieux partagée».

On peut dire aujourd'hui, l'hypocrisie est la chose du monde la mieux partagée ...par les puissants !

Tout sauf une démocratie

Nos régimes politiques n'ont de démocratique que le nom.

Mensonges

Les mensonges quotidiens de nos élites politico-économiques me font vomir.

Brutalisation du monde

Trente années de montée de la droite en Occident, trente années de «brutalisation» du monde.

Brouillon de culture québécoise

On lira avec profit le plus récent ouvrage de Guy Durand, professeur émérite de l'Université de Montréal, spécialisé en éthique. Un livre qui analyse plusieurs questions d'actualité : laïcité, démocratie, soins de santé, éducation, finances publiques.

Des idées et des prises de positions qui ne feront pas l'unanimité mais qui ont toujours le mérite de faire réfléchir et de proposer des pistes de solutions. 

Durand, Guy (2014). Brouillon de culture québécoise. Pour une démocratie authentique. Montréal : Fides.

mardi 4 novembre 2014

Propos d'un grand écrivain

Gary, Romain (2014). Le sens de ma vie. Entretien. Paris : Gallimard. Entretien accordé Radio-Canada en 1980.

Cet entretien, réalisé par Jean Faucher dans le cadre de l'émission «Propos et confidences», a été filmé quelques mois seulement avant le décès du grand écrivain dont la vie est un véritable roman d'aventure. Un destin d'exception !

lundi 3 novembre 2014

Le droit

Il ne faut jamais oublier que, parfois, le droit est inéquitable.

Source du mal et irresponsabilité

Quand la source du mal est protéiforme, on ne se sent pas responsable des horreurs qui se produisent.

Liberté

On entend parfois que la liberté «c'est faire ce que l'on veut, comme on veut». Il s'agit là d'une vision bien égocentrique de la liberté, typique de notre époque. La liberté ne réside-t-elle pas plutôt dans le respect de la justice et de la vérité ?

Inégalités sociales

Si l'éradication des inégalités sociales est impossible, cela ne nous dispense pas de réfléchir à leur propos, notamment d'évaluer quel niveau d'inégalité est acceptable et quelles sont celles qui sont tolérables.

Quelques principes moraux supérieurs

Les êtres humains naissent libres et égaux.

Toute personne a droit au respect.

L'être humain n'est pas une chose.

Pour comprendre la dérive antisémite de Martin Heidegger

Derrida, J., Gadamer, H.-G., Lacoue-Labarthe, P. (2014). La conférence de Heidelberg (1988). Heidegger : Portée philosophique et politique de sa pensée. Paris : Lignes / Imec.

Trawny, P. (2014). Heidegger et l’antisémitisme. Sur les «Cahiers noirs». Paris  Seuil. Traduit de l’allemand.

samedi 1 novembre 2014

Mauvaise foi

Notre mauvaise foi fait mal à voir ! Tous trop pauvres pour aider les pauvres mais jamais en manque d'argent pour renflouer les riches.

Peuple amnésique

Peuple amnésique aveuglé par de cupides exploiteurs, l'esprit vidé par une consommation débilitante, prêt à vendre son âme pour un peu de divertissement, incapable de reconnaître la grandeur là où elle se trouve, voilà ce que nous sommes devenus.